Panneau de contrôle du modérateur ]

Questions pour Quick shot

Modérateur: Moderateurs

Questions pour Quick shot

Message par globo » Ven Jan 04, 2019 11:57

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un Quick Shot ? Et bien c’est un One Shot mais improvisé. Cette façon de joué m’a été directement inspiré par la pratique de Johan Scipion qu’il détaille dans Sombre numéro 5.

L’intérêt du Quick Shot est de pouvoir proposer des parties courte, qui ne soient pas répétitives pour le MJ et dans lesquels la création des joueurs et de leurs personnages est prise en compte. Je trouve cela excellent pur de l’initiation en format court (1h-1h30).

Je l’utilise en ce moment pour faire des parties de médiéval fantastique. Mon concept de base est : « L’auberge du sanglier noir. ». L’inspiration vient directement du scenario du même nom pour l’œil noir. Je n’en conserve que le titre et l’idée que l’aventure va se dérouler dans une auberge. Je recycle aussi les noms de lieux/viles/PNJ des livres dont vous êtes de héros de la série défis fantastiques (port sable noir, le baron Sukumvit etc.)

Au moment de la distribution/création des personnages je demande à chaque joueur de répondre à une question que je fais tirer au hasard grâce à un mini-jeu de cartes (je vous le mets en pièce à télécharger).

Une fois que les joueurs ont répondu aux questions (que je développe selon mes besoins. Par exemple je ne laisse pas passer les réponses « évidentes ». Si à la question : « Qu’est-ce que l’on trouve dans une auberge ? », on me répond de la bière … cela ne me sert à rien.), je demande ce que le personnage de chacun d’eux fait à l’auberge du sanglier noir que je contextualise en fonction des réponses aux questions du deck.

Me voilà enfin prêt à poser ma scène d’introduction et à lancer l’aventure.

Pour l’instant, les questions de mon deck med fan sont les suivantes :

- Qu’est-ce que ton personnage cherche à fuir ?
- Pour quoi ton personnage est-il prêt à prendre tous les risques ?
- Quelles sont les créatures de la nuit les plus dangereuses ?
- Pourquoi un personnage à la table te semble louche ?
- Qui est-ce que ton personnage n’a aucune envie de voir ?
- Qu’est-ce que l’on trouve généralement dans une auberge ?
- Qu’est-ce qui se passe d’inquiétant dans le royaume en ce moment ?
- Qu’est-ce que l’on trouve toujours dans un lieu maudit ?
- Qui est la personne la plus détestée du royaume ?

Si vous avez des suggestions pour compléter le deck, n’hésitez pas ! Je les inclurais éventuellement au deck si elles me semblent intéressantes.
Pièces jointes
Questions quick shot - cartes.pdf
(66.53 Kio) Téléchargé 203 fois
Dernière édition par globo le Lun Nov 18, 2019 11:31, édité 2 fois.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par MRick » Lun Jan 07, 2019 11:40

Intéressant, comme toujours !

Est-ce que la question "Qu’est-ce que l’on trouve généralement dans une auberge ?" ne serait pas plus intéressante tournée de cette manière :

"Qu’est-ce que l’on trouve de spécial dans l'auberge du Sanglier Noir ?"

C'est pareil, la question "Qu’est-ce que l’on trouve toujours dans un lieu maudit ?" n'est-elle pas un peu trop vague ?
Dieu a inventé l'alcool pour empêcher les Bretons de devenir maîtres du Monde.
Je maîtrise actuellement : Héros & Dragons, D&D 5 et Chroniques Oubliées
Je pourrais éventuellement maîtriser : Pendragon, Midnight, Pathfinder, Game of Thrones D20.
Avatar de l’utilisateur
MRick
Pape du D100
 
Message(s) : 3466
Inscription : Ven Juin 08, 2007 13:03
Localisation : Rezé/Reudied/Ratiatum
Infos complémentaires: Rôliste expérimenté (level over 9000)
Messages sur le chat: 1849

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Lun Jan 07, 2019 17:47

Oui mais ce qui m’intéresse c'est justement que les questions soient un peu ambiguës et qu'elle offrent une bonne part interprétation aux joueurs.

Pour moi l'auberge du sanglier noir est un endroit maudit. Quand à la question "Qu'est ce qu'on trouve dans une auberge ?" j'aime bien qu'il y ait un truc insolite que l'on vienne chercher dans une auberge dans cet univers.

En fait, avec une question par joueur pour une partie courte, j'ai déjà beaucoup trop d’éléments. Je n'arrive jamais à tout exploiter.

La où je me tâte c'est de me faire un kit SF, Cyber Punk, contemporain etc. et voir si des questions différentes émergent.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par Akaliel » Mer Jan 16, 2019 00:16

Je pense voir de quelle pratique tu parles assez facilement même si je préfère prendre plus mon temps.

Voici donc deux suggestions:
Que semble pourvoyer la caravane qui dîne présentement?
Qu'est ce qui risque de te réveiller cette nuit?
Say my name!
Avatar de l’utilisateur
Akaliel
Abbé du D12
 
Message(s) : 512
Inscription : Jeu Sep 12, 2013 19:42
Infos complémentaires: Roliste multiclassé MJ lvl7, créateur lvl3, joueur lvl6, despote lvlmax, roux lvl666
Messages sur le chat: 6249

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Mer Jan 16, 2019 07:15

+1 merci Akaliel
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Mer Jan 30, 2019 23:05

Une V2 de mes questions Quick Shot. (Le nouveau fichier est téléchargeable sur le premier post.)

J'ai ajouté aussi des cartes pour des terribles secrets.

Comment marchent les terribles secrets ? Chaque joueur inscrit le nom de son personnage et lui donne un terrible secret.
Ensuite le MJ rassemble toutes les cartes, les lit, les bats puis les redistribue.
Chaque joueur prend connaissance du sombre secret qui lui est communiqué puis il rend la carte au joueur qui joue le personnage noté sur celle-ci.
-> Si on tire son propre secret, on est peinard car on est le seul "à en connaitre".
-> Sinon son personnage connait le terrible secret d'un autre personnage à la table :)
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par Grand Ancien » Jeu Fév 07, 2019 14:07

Une petite question qui peut, de temps en temps, avoir une importance :
Quel saison (printemps ; été ; automne ; hiver) sommes nous ?

Pour moi, cela peut influencer les événements du scénario. :wink:
Que vos années de jeu passés ne soit qu'une infime partie du temps qu'il vous reste à jouer !
Avatar de l’utilisateur
Grand Ancien
Membre du CA
 
Message(s) : 221
Inscription : Ven Oct 23, 2015 15:04
Localisation : Naoned - BZH
Infos complémentaires: Joueur Régulier
Messages sur le chat: 13

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Jeu Fév 07, 2019 23:39

Oui tiens bonne idée, il faut que j'y réfléchisse. Merci Denis.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Lun Nov 18, 2019 11:31

Je viens de mettre à jour le fichier de question de mon premier post. Il comprend les nouvelles questions dont je me suis servi aux Utopiales 2019.

Le bilan de l’utilisation de mes questions après 2 "saisons".

1/ J'ai retiré la question "Que fuis ton personnage ?"

La question paraissait intéressante mais, à l’usage, je trouve qu'elle a un effet pervers sur le joueur. En effet, elle est très bien pour mettre en scène un bon antagoniste, un "bogeyman" mais elle oriente le joueur vers une RP de fuite ou une tendance à se cacher et à rester caché. C'est un RP passif que je n'aime. Je m'en suis donc débarrassée (de la question pas du joueur :) )

2/ J'ai fait la formation de Manuel Bedouet : "Pas besoins de scénar"

Cette atelier m'a fait prendre conscience que je manquais de relation entre les personnages que je faisais créer pour mes Quick shot. Du coup, je vais créer un second deck de question mais pour créer des relations préexistantes entre les personnages de mon improvisation.

En voici quelques-unes, si vous avez des suggestions, je suis preneur :)

Qu’est-ce que tu crois devoir à [personnage] ?
Quand est-ce que [personnage] te payera ce qu’il te doit ?
Pourquoi est-ce que [personnage] ne veut pas te prendre pour apprenti ?
Ça aurais vraiment dû être toi le chef. Comment se fait-il que [personnage] ait été désigné à ta place ?
Pourquoi est-ce que tu n’as pas encore dit à [personnage] que c’était ton frère ?
Depuis quand [personnage] est ton meilleur ami ?
Tu as toujours admiré [personnage] tu le suis pour devenir meilleur que lui.
Pourquoi as-tu juré de protéger [personnage] ?
Tu as la carte, [personnage] a la clef. Quand arrivera tu à le décider de venir avec toi ?
Tu es au service de [personnage]. Pourquoi accepte-tu cette position avec joie ?
Qu’est-ce que tu n’aimes pas dans les méthodes de [personnage], ton coéquipier ?
Tu déteste [personnage] mais tu ne le laisseras pas tomber, pourquoi ?

Note : [personnage] désigne un personnage d'un autre joueur à la table. Cela remplace le nom de son personnage.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par docseb » Lun Nov 18, 2019 12:40

ça veut dire que par défaut, dès le début du scénario, tu considères que les personnages ont des relations, donc qu'ils se connaissent?
Tu évacues donc le classique: un mec en noir dans une taverne recrute des aventuriers pour ramener un trésor.
Quand on lit/regarde/observe l'heroic fantasy (ou pas fantasy d'ailleurs, même dans du space opera) classique, le chemin parcouru par les protagonistes participent de l’émancipation sociale du groupe. C'est ce chemin suivi qui crée les liens.
Ceci etant dit, pour du quick shot, le problème avec les relations sociales travaillées en amont est qu'un joueur qui s'investit pour trouver une bonne explication RP à une relation sociale pré-existante voudra la jouer en jeu... ce qui amène des situations RP (qui peuvent être très intéressantes d'ailleurs) pour tous tes joueurs: ce qui est très chronophage et ira à l'encontre de l’intérêt du quick-shot.
Autant les questions contextuelles me semblent intéressantes (pour décrire ton auberge et donc ton lieu de jeu) mais les questions liées au relationnel inter-personnage me semblent aller à l'encontre du rendu rapide recherché.
Je mets mes pieds où je veux... Et c'est souvent dans la gueule!
J'anime: Humanydyne / Deadlands / Fate / Savage Worlds
J'animerai, si on me pousse fort: Les brigades chimériques/ L'appel de Cthulhu v6
Avatar de l’utilisateur
docseb
Evèque du D20
 
Message(s) : 1452
Inscription : Mar Juil 27, 2010 14:06
Localisation : orvault
Infos complémentaires: Joueur de passage
Messages sur le chat: 136

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Mar Nov 19, 2019 10:50

Ça veut dire que par défaut, dès le début du scénario, tu considères que les personnages ont des relations, donc qu'ils se connaissent ?


Oui c’est un peu ça. Il ne se connaissant peut-être pas tous mais ils ont des relations 2 à 2 au minimum, c’est-à-dire que chaque personnage connait au moins un autre personnage et qu’il est connu au moins d’un PJ. Avec parfois une asymétrie. Par exemple : « Tu as toujours admiré [personnage] tu le suis pour devenir meilleur que lui. » n’implique pas que la personne admirée connaisse l’admirateur. En tout cas pas à priori.

Tu évacues donc le classique : un mec en noir dans une taverne recrute des aventuriers pour ramener un trésor.


J’ai éliminé cela dès le départ. Les personnages sont à l’auberge et il va arriver quelque chose à l’auberge mais personne ne va venir les recruter.

Quand on lit/regarde/observe l'heroic fantasy (ou pas fantasy d'ailleurs, même dans du space opera) classique, le chemin parcouru par les protagonistes participe de l’émancipation sociale du groupe. C'est ce chemin suivi qui crée les liens.


A l’échelle d’un roman (un campagne) sans doute mais à l’échelle de la nouvelle (one shot) pas nécessairement.

J’ai remarqué que la majorité des campagnes qui commencent sans relations préalables sont poussives au début. Entre des intérêts divergents et une défiance relative entre les PJ, ça piétine souvent ferme. On peut donc soit consacrer quelques séances de jeu à souder le groupe, soit proposer des relations préexistantes. Ce que dit Manuel à ce propos est qu’une « bonne » relation est une relation qui ne soit pas stable mais une relation qui donne envie de la faire évoluer.

Cela dit, je suis un fervent adepte de la citation de St Gygax : « Le BG c’est ce qui arrive au personnage entre le niveau 1 et le niveau5. »

Ceci étant dit, pour du quick shot, le problème avec les relations sociales travaillées en amont est qu'un joueur qui s'investit pour trouver une bonne explication RP à une relation sociale préexistante voudra la jouer en jeu... ce qui amène des situations RP (qui peuvent être très intéressantes d'ailleurs) pour tous tes joueurs : ce qui est très chronophage et ira à l'encontre de l’intérêt du quick-shot.


Il n’y a pas de scenario dans mes Quick Shot. Il y a une situation initiale : « Vous êtes coincé dans une auberge et ça tourne au vinaigre. » et c’est à peu près tout. Mon premier deck me permet de poser l’ambiance de l’auberge et de trouver mon/mes antagonistes. Le découpage horaire est à peu près le suivant 30 mn d’exposition et de mise en ambiance, 45 mn d’action avec l’intervention des antagonistes et 15 mn de finale. Plus 30 mn d’explications de règles, de world building et de création de personnages. Bref, ça tiens en 2h environ.

Dans le système que j’utilise (Santa Vaca) le partage de l’autorité sur la narration est très forte. Un jet de dé n’y définit pas une réussite ou un échec mais il indique qui a le droit de décrire ce qui se passe (et jusqu’à quel point). Par exemple : S’il y a un meurtre à l’auberge et qu’un PJ souhaite trouver des indices autour du cadavre. Il fait un jet de fouille et s’il le réussi, je lui demande (en tant que MJ) Alors ? Quel indice trouve-tu ? S’il rate, c’est à moi (MJ) d’improviser des indices (ou de décider qu’il n’y en a pas mais c’est souvent moins intéressant). Cela me rends impossible en tant que MJ de dérouler un scenario pré écrit. Je ne sais pas s’il va y avoir un meurtre dans ma partie et je ne sais encore moins quelles indices il pourrait y avoir à trouver. Je ne peux que mettre des choses en scène et attendre que les joueurs interagissent avec pour voir comment évoluent les choses.

Autant les questions contextuelles me semblent intéressantes (pour décrire ton auberge et donc ton lieu de jeu) mais les questions liées au relationnel inter-personnage me semblent aller à l'encontre du rendu rapide recherché.


J’ai bien dû faire jouer mon Quick Shot une bonne douzaine de fois maintenant. Je constate que quand les personnages se connaissent où ont des raisons de s’entre aider, la partie est plus « intense ». Par exemple, lors des dernières Utopiales, le premier joueur d'une des parties a tiré la carte : « Qui a tenté d’assassiner le Duc ? » et il propose que ce soit les personnages. Cela a donné une superbe partie avec des joueurs très dynamiques et impliqués.

A contrario, d’habitude, chaque personnage agis dans son coin, sans trop d’interaction avec les autres et en essayant uniquement de sauver son cul … alors ça marche mais on perd la dimension d’échange entre les personnages qui fait aussi la richesse du JdR. Quand les joueurs n’ont rien à échanger enter eux, cela veut dire que les seules interactions intéressantes qui s’offrent à eux sont avec le MJ et donc qu’il faut « attendre son tour » pour faire des « trucs cool ». Alors que si un personnage à des relations avec des autres PJ, ils ont souvent des trucs à se dire quand ce n’est pas leurs tours de jouer avec le MJ.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage

Re: Questions pour Quick shot

Message par docseb » Mar Nov 19, 2019 11:05

Ah, ok, je comprends mieux ce que tu veux faire maintenant.
Je peux pousser le bouchon? Pourquoi as-tu besoin d'un mj puisque rien n'est écrit à l'avance et que tu crées les relations/actions/indices/trésor/récompenses sur l'instant, via la discussion et l'interaction générée par les cartes?
Si celui qui prend la narration est celui qui fait le meilleur jet, alors autant n'avoir que des joueuses autour de la table et pas de mj ;)
Je mets mes pieds où je veux... Et c'est souvent dans la gueule!
J'anime: Humanydyne / Deadlands / Fate / Savage Worlds
J'animerai, si on me pousse fort: Les brigades chimériques/ L'appel de Cthulhu v6
Avatar de l’utilisateur
docseb
Evèque du D20
 
Message(s) : 1452
Inscription : Mar Juil 27, 2010 14:06
Localisation : orvault
Infos complémentaires: Joueur de passage
Messages sur le chat: 136

Re: Questions pour Quick shot

Message par globo » Mar Nov 19, 2019 15:25

Oui oui j’entends l’argument. Il est tout à fait valide même. En fait, cela à avoir avec ma pratique des jeux à fort partage d’autorité. Pour ce type de jeux mon bilan est : Je n’aime généralement pas les jeux sans meneur.

Pourquoi ? Parce que cela m’oblige à changer constamment de point de vue entre celui de mon personnage et celui de meneur. Du coup, je ne suis jamais réellement immergé, ni dans l’un, ni dans l’autre.

Je trouve que les jeux de John Wick (Santa Vaca, Houses of the Blooded, Sang et Honneur) sont un bon compromis. C’est-à-dire qu’en tant que joueur, je peux prendre le contrôle sur la narration mais dans un contexte limité et en relation directe avec ce que fait mon personnage. Je n’ai pas à me soucier d’une cohérence plus globale que cela et donc cela me dé immerge peu voire pas du tout.

Quand je suis meneur, je place des fusils de Tchekhov partout et je vois ceux dont s’empare les joueurs. Mon boulot et de donner du rythme à la partie, de mettre l’ambiance et de rebondir sur les propositions des joueurs. De plus, le fait de ne pas avoir de scenario à suivre fait que moi aussi, je « joue pour voir ce qui va arriver » et ça c’est cool.

Un autre argument est que toutes les parties sont vraiment différentes et qu’elles correspondent réellement à ce que la table à envie de jouer collectivement.

Enfin, c’est l’occasion de montrer que l’on peut faire de « bonnes » parties sans scenario. Le fait que les joueurs puissent apporter des éléments à l’histoire rends l’improvisation plus facile. Je n’ai pas à tout inventer et en même temps cela me donne des contraintes créatives qui sont inspirantes. Les fait que les joueurs puissent me surprendre aussi en tant que meneur est un puissant moteur de narration pour moi.

Le truc aussi c’est que comme je joue en convention, tout le monde n’a pas forcement l’habitude d’apporter plein de truc à l’histoire et que, en tant que MJ, cela parait plus naturel que je fasse des suggestions ou que je donne un coup de pouce aux joueurs qui « sèchent » un peu.

Ce que je n’ai pas dit non plus c’est que le jeu me donne un « joker » par PJ. Ils me permettent soit d’invoquer une complication, soit de « bloquer » le DD d’un jet à 5 (Les jets de « compétence » sont en fait des jets sous caractéristiques avec des carac de type D&D et un d20.). Donc, si je veux influencer sur ce que dis un joueur, je peux soit dépenser un point pour « nuancer » ce qu’il apporte avec une complication. Soit, si j’anticipe bien, dépenser un point pour tenter de reprendre la main en lui imposant un test « difficile ».

Il y a un petit jeu comme cela. C’est-à-dire que le MJ à toujours raison, sauf si on réussit un jet de dé en rapport avec une action de son personnage et là on peut reprendre un peu la main sur la fiction. Pour que le joueur ait le droit de dire quelque chose il faut qu’il obtienne un résultat inferieur ou égal à la caractéristique sollicité en lançant 1d20. Sur un résultat de 1 à 5, il dit s’il réussit ou s’il rate et comment il s’y prend. Sur un 6-10 il a droit à un détail en plus. Sur 11-15, deux détails. Sur 16-20, trois. En cas de critique (le résultat du d20 qui est égal au DD) le nombre de détail est doublé.

Par exemple, imaginons que mon personnage tente de pickpocketer un PNJ. Si je réussi je peux décider soit que mon pickpocket est réussi, soit qu’il échoue. Avec des détails en plus je peux : décider que la victime ne s’aperçoit de rien, mettre un objet à la place de ce que j’ai pris, faire accuser un autre PNJ dans l’assistance, décider de ce que je trouve dans la poche, trouver quelque chose en plus de ce que j’étais venu chercher, etc.

En tant que MJ, j’aime beaucoup que mes joueurs reprennent les rennes de temps en temps et me « compliquent » un peu la vie ou simplement enrichissent la partie.
Parce que la vitesse de la lumière est plus importante que celle du son
On apparait toujours brillant avant d’avoir l’air con …

Au royaume des Trolls, les sophistes sont roi !
Avatar de l’utilisateur
globo
Evèque du D20
 
Message(s) : 1307
Inscription : Mar Fév 09, 2010 22:53
Infos complémentaires: Joueur de passage


Retour vers Le jeu de rôle on en parle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron