[Asoeil] Carnet de Campagne

Venez mettre ici vos résumé de vos aventures épiques !

Modérateurs : Maximar44, Kalidon, Moderateurs

[Asoeil] Carnet de Campagne

Message par Asoeil » Lun Fév 03, 2014 15:19

Chapitre 1

Seance 0 (préquelle)

Sandru Vishki menait sa caravane le long du fleuve Yondabakari. Composée d'une dizaine de chariots chargés de marchandises diverses rejoignant et quittant la caravane au gré des rencontres, la caravane se dirigait rapidement vers Magnimar, l'une des trois richissimes cité-état de Varisie. Lors de son départ de Korvosa, Sandru s'était offert les services d'une douzaine d'hommes et femmes qui seraient chargé de protéger la caravane contre les pillards et autres désagréments rencontrés lors des longs voyages. Parmi eux, un jeune pointesablien du nom de Doren Jadal.

Le voyage se déroula sans accrocs jusqu'au village de Wartle. Après les quelques jours habituels de marchandage, Sandru annonça que le reste du voyage se ferait par voie maritime. En effet, emprunter le fleuve Yondabakari ferait économiser environ une semaine de trajet. Seulement, cela impliquait de passer dangereusement près des marais de Mush, région dangereuse et inhospitalière. Plus afin de rassurer les marchands l'accompagnant que pour réellement améliorer la sécurité du convoi, Sandru recruta deux nouvelles personnes : une archère adroite se faisant appeler Beri, et Aellian, un demi-elfe aux bras tatoués.

Une fois les derniers préparatifs achevés, tout le monde embarqua a bord des navires fluviaux qui filèrent vers l'ouest, suivant les méandres du Yondabakari.

Contrairement à ce que beaucoup redoutaient, nul ennui ne survint durant le voyage. Tout au plus quelques cris effrayant provenant de la rive sud forcèrent l'équipage à rester en alerte.

Tout le monde fût néanmoins soulagé lorsque les murailles de Magnimar apparurent à l'horizon. Après environ une semaine de marchandages en tous genre, la plupart des caravanier se dispersèrent, qui pour repartir sur les chemins, qui pour gérer ses échoppes sur place... Sandru lui, avait pour projet de rentrer dans sa ville natale, à une cinquantaine de kilomètres au Nord. Trois chariots seulement composaient désormais la caravane, et la plupart des gardes n'étaient pas revenus après avoir touché leur solde.

Doren, Beri et Aellian s'étaient liés d'amitié durant le voyage, et lorsque le jeune paladin annonça qu'il accompagnerait Sandru jusqu’à Pointesable, ses deux compères décidèrent immédiatement de l'accompagner.

Ils se trouvaient donc tous les trois sur l'esplanade des départs, renouvelant ainsi leur accord avec le maître caravanier. Deux autres hommes se joignirent à eux pour assurer la protection de la caravane. Le signal du départ allait être donné lorsqu'un demi-orc se posa devant le chariot de tête. Après un moment d'hésitation durant lequel la tension était palpable - les peaux-vertes étaient le principal fléau dans la région - celui ci se présenta comme Duraken, et demanda à se joindre au convoi. Sandru envisagea un moment de refuser, mais un homme supplémentaire ne serait pas de refus, d'autant que malgré son imposante stature, l'attitude de son interlocuteur était dénuée de toute agressivité. Lorsque le demi-orc évoqua ses talents de magicien, Sandru pris sa décision et la caravane s'ébranla.

A aucun moment Le chef caravanier ne regretta sa décision : Duraken se révela être un compagnon agréable et ses pouvoirs se révélaient fort utiles. Même s'il restait un peu distant, il se rapprocha peu a peu de ses compagnons de voyage.

L'attaque survint alors que Pointesable n'était qu'a une journée de voyage. Alors que nos quatre compagnons étaient occupés à calmer deux marchands s'accusant de vol et sur le point d'en venir aux mains, des gobelins sortirent de sous les chariots et attaquèrent la caravane.

Beri, Duraken et Doren s'interposèrent entre les gobelins et les marchands tandis qu'Aellian et les deux autres gardes se chargèrent du gros des forces.

Si le premier groupe s'en sortit avec les honneurs, Aellian eut toutes les peines du monde à maintenir les gobelins à distance. Une attaque particulièrement vicieuse traversa sa garde et le blessa grièvement, traçant une longue ligne sanglante sur sa poitrine.

Il ne dût sa survie qu'a la couardise des peaux vertes qui, voyant leurs comparses se faire tailler en pièces, s'enfuirent le plus vite possible, mettant ainsi fin à l'attaque.

L'état du demi-elfe était cependant préoccupant. Même s'il n'était pas en danger immédiat, il avait perdu beaucoup de sang et l'hygiène des gobelins étant ce qu'elle est, il ne faisait aucun doute que la blessure s'infecterait rapidement sans soins appropriés.
Violation de toutes les lois physiques, tacites et grammaticales qui régissent la réalité du cosmos.
Avatar de l’utilisateur
Asoeil
Evèque du D20
 
Message(s) : 1034
Inscription : Ven Sep 20, 2013 01:31
Infos complémentaires: :(){ :|:& };:
Messages sur le chat: 12649

Retour vers Brèves de parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron