[Warhammer]Le départ d'Albreith

Ecrivains en herbe, vous pouvez poster ici vos textes.

Modérateur: Moderateurs

[Warhammer]Le départ d'Albreith

Message par Finn » Mar Fév 10, 2015 16:18

Année X Tabalheim

Du haut de mes 8 ans je n'ai pas trop à me plaindre. Oui comme tout les enfants du groupe je suis orphelin. Qu'ils soient mort ou qu'ils m'aient abandonné ça ne change pas grand chose pour moi. J'ai une famille et c'est ce qui compte. Je suis un des plus jeunes du groupe mais je me débrouille bien. Un jour j'ai trouvé que Albreith était un nom sympa, depuis tout le monde m'appelle comme ça. Je suis un peu petit même pour mon âge, j'aimerais bien être grand, quand je serait grand. Contrairement à la plupart de bande de gamin des rues nous ne vivons pas de vols ni ne dormons à même le caniveau. Un noble s'est mis en tête de "rationaliser sa masse salariale", se sont ses propres mots et je ne comprends ce qu'il veux dire par là. Il se nomme Monsieur Lerqueur et ses affaires marchent très bien grâce à nous. Il nous héberge et nous offre à manger et en échange on s'occupe de ses étales sur les marché. On est toujours au moins quatre par stand pour pouvoir surveiller et protéger au mieux l'emplacement. C'est une vie plutôt tranquille. Peu être que si je me débrouille bien je pourrais devenir un marchand très riche moi aussi.
L'autre jour un adulte d'une vingtaine d'années est passé voir notre maître. Il était grand blond et avait un regard argenté des plus captivants. Vu ses vêtements et son aisance il devait être noble. La rapière richement décorée à son côté a confirmée mon idée. Il s'est présenté comme le Baron Von Kahilar. Je n'en ai pas le droit mais j'ai écouté leur conversion. Je voulais savoir qui était ce Kahilar. Leur conversation a été celle de grands, à base de "marché" "d'échanges" et de "prorata". C'était ennuyant. J’étais déçu que ce Kahilar ne soit qu'un noble parmi d'autres. Lerqueur a proposé à Kahilar de visiter sa demeure, même si ce type est ennuyeux. Il lui a fait visiter tout le bâtiment, y compris notre dortoir tout en vantant sont "coup de génie". Après je suis retourné à mes taches.

Quelques semaines plus tard je me suis réveillé au milieu de la nuit, au milieu du dortoir. J'ai toujours été très attentifs aux bruits. Il y a comme du bruit vers l'étage de maître Lerqueur. Je suis curieux de savoir ce que c'est. À cette heure notre maître dort toujours comme une souche. Je me suis faufilé jusqu'au deuxième étage, sans bruit, en faisant bien attention de ne pas poser le pied sur les marches branlantes. Je suis arrivé à l'étage. La porte de la chambre du maître était entrouverte. J'ai risqué un coup d'œil par l'ouverture. Le maître dort toujours la porte fermée. J'ai vu un homme entièrement vêtu de gris. Si il n'avait pas eu des cheveux aussi blond et ce regard argenté et brillant je ne l'aurais sans doute même pas remarqué. Il tenait à la main un sac, visiblement très humide et aussi volumineux qu'un ballon. Il m'a vu et a poussé un soupir discret. Je n'ai eu le temps que de prononcer le "K" de Kahilar que ce dernier a tendu le bras. Je sens comme une piqûre sur moi. Je perds mon souffle. Je baisse les yeux. Une fine aiguille dépasse de ma chemise. Je ferme les yeux et je me sent à peine tomber en arrière.

Je me réveille dans une salle blanche. Suis-je mort? Je suis assis sur une chaise. Mes vêtements sont bizarre. Je suis serré notamment aux pieds et aux jambes. Mes chausses ont disparu. Je porte d'étranges gangue blanche surmonté de trois traits noir. Mon pantalon a lui laissé place à un autre. Bleu et presque rigide. En face de moi une femme portant un nid d'oiseau en cheveux et de gros rond de verres sur les yeux me regarde d'un air sévère.
« Monsieur Albert, vous êtes avec moi? Aujourd'hui nous allons essayer de voir quel métier est fait pour vous. »
Elle prend en main une feuille sur sont bureau et poursuis.
« Alors, voyons, vous êtes naturellement chanceux, cela vous ouvre bien des portes. Votre ouïe est très développée, intéressant pour un métier ou l'écoute est primordiale. Bien que peu sportif vous êtes bien bâtit. Vous rêver secrètement de mener une double vie. Je ne ferais pas de commentaire là dessus. Vous avez des prédispositions à devenir paranoïaque. Je rentre les données dans l'ordinateur. »

Elle a pianoté sur un clavier. Alors le logiciel a matché deux métier qui conviendraient à votre profil. Il y a professeur de lycée en cité et assassin. Au vu de votre réaction, je vois que vous n'êtes pas très intéressé par l'enseignement. Il y a une formation dans la ville de Altdorf. Il vous suffit de contacter...

Quel rêve étrange. Je me suis réveillé dans le dortoir. Je ne suis pas mort. J'ai du rêver aussi pour Kahilar. J'allais commencer ma journée quand le favoris chargé de monter son petit déjeuner au maître est redescendu blanc comme un linge. "Le maître est... Quelqu'un a... ". Il s'est alors mit à vomir. Ce n'était donc pas un rêve.

Après des gens sont venu pour savoir pourquoi quelqu'un a voulu tuer le maître. Kahilar lui a coupé la tête. J'ai dis aux gardes que j'ai vu celui qui a fait ça. Ils m'ont ri aux nez. Si je l'avais vraiment vu il m'aurait tué et un tel homme circulant dans les environs se serait tout de suite fait repérer. Je l'ai bien vu de mes yeux pourtant. Un autre noble, un concurrent de monsieur Lerqueur nous a proposé le même marché que celui que nous avions. J'ai passé les mois suivants à chercher Kahilar. Régulièrement je refaisais ce rêve étrange dans la pièce blanche.

J'ai eu beaux chercher, personne à par moi ne la jamais vu. Un homme avec des yeux argenté ça se remarque. Un jour j'ai réussi a voler un de ces annuaires qui regroupent les noms des nobles. J'ai passé des nuits et des nuits à le lire péniblement à la lueur d'une bougie. Je faisait encore ce rêve étrange. J'ai fini par demander ce que voulais dire assassin. On m'a répondu que c'était un homme payé par un riche pour tuer un autre riche. Kahilar doit en être un. Je veux le revoir. Je ne comprends pas vraiment pourquoi. Il a tué mon ancien maître après tout. Je crois que je suis surtout fasciné par ce type. Le fait qu'il ai disparu sans laisser de trace. Ses yeux d'une couleur si particulière. Le fait qu'il ne m'ai pas tué malgré le fait que je l'ai vu, puis qu'il m'ai porté jusqu'au dortoir. Je suis sur qu'il m'a choisi pour quelque chose. Il a du me mettre au défi de le retrouver pour qu'il puisse m'apprendre à devenir aussi extraordinaire que lui. Dès que j'aurais mis assez d'argent de côté je partirais à sa recherche.

Année X+20 Tabalheim

J'ai fini par laisser de côté le maître marchand qui m'a engagé de nombreuses année pour devenir commerçant indépendant. J'ai enfin réussi à amasser un pécule suffisant pour partir à l'aventure. En route vers Altdorf, je trouverais bien quelques individus fréquentable en chemin pour m'accompagner. Je suis plus proche que jamais de te retrouver Kahilar.
Le travail c'est la santé *kof* *kof*
Je masterise l'appel de Cthulhu (v7) Hakkai Kousen (pokémon), Warhammer(v1), Naheulbeuk, Le Disque Monde, Marvel, Fireborn, Les Chroniques de Féals.
Avatar de l’utilisateur
Finn
Prêtre du D10
 
Message(s) : 369
Inscription : Lun Nov 24, 2014 13:26
Localisation : Quantique, entre mon lit et une chaise.
Infos complémentaires: Si vous me voyez c'est un miracle (ou une calamité selon le point de vu)
Messages sur le chat: 2739

Retour vers Vos écrits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron